Oenobrands lance Final touch® POP, une nouvelle solution de mannoprotéines qui permet aux vins effervescents d’atteindre la perfection

Après avoir évalué les résultats de tests menés durant trois ans, un gain perceptible en termes de qualités organoleptiques, de fraîcheur et d’équilibre, ainsi qu’une amélioration de la qualité de l’effervescence semblent acquis.

Aujourd’hui, les producteurs de vins effervescents souhaitent pouvoir élaborer des vins qui font la différence lors de leur commercialisation, surtout dans un marché exigeant. En effet, parfois, durant son stockage, le vin subit un vieillissement naturel diminuant ses qualités organoleptiques dans le temps.

Conscient de ce besoin, Oenobrands lance, en collaboration avec DSM Food Specialties, expert en production de mannoprotéines, Final touch® POP, une solution unique à base de mannoprotéines liquides formulées spécifiquement pour améliorer la qualité des vins effervescents.

Final touch® POP permet un allongement optimal de la durée de mise en marché grâce à l’action colloïdale des mannoprotéines qui le composent. Le vin bénéficie d’un gain perceptible des qualités organoleptiques, de plus de fraîcheur et d’équilibre avec élégance, ainsi que d’une amélioration de la qualité de l’effervescence.

Après trois ans d’essais intensifs conduits en Italie, les résultats ont clairement montré l’impact positif de l’utilisation de Final touch® POP sur l’équilibre colloïdal et l’expression aromatique des vins effervescents.

Final touch® POP apporte intensité aromatique et souplesse dès l’ajout dans le vin, mais aussi sur le long terme puisqu’il a été constaté que les vins traités avec Final touch® POP bénéficient d’un potentiel prolongé de leur commercialisation avec un gain en fraîcheur aromatique, une préservation de la minéralité et des arômes fermentaires, ainsi qu’une atténuation des composés aromatiques de type oxydatif.

Final touch® POP s’utilise immédiatement avant la mise en bouteille après la seconde fermentation en méthode Charmat ou dans la liqueur d’expédition en méthode traditionnelle à la dose de 20 à 40 ml/hl, celle-ci variant selon le bénéfice souhaité et les paramètres technologiques. Ce produit liquide sera disponible à partir de décembre 2014 en bidon de 1 et 5 litres.