Communiqués de presse »

Attaché de Presse

S'il vous plaît contacter notre Attachée de Presse pour plus d'informations ou pour obtenir un dossier de presse complet ou des images haute résolution.

Press Releases

Les œnologues utilisent depuis longtemps les cultures de levures starter pour mener leurs fermentations. Cette pratique leur permet d’orienter le profil final et la qualité de leur vin et elle est à présent devenue la norme mondiale. Pour aller encore plus loin, Anchor Yeast a créé un produit qui améliore sensiblement le profil sensoriel et la qualité de vos vins par l'utilisation de souches de bactéries rigoureusement sélectionnées lors de la fermentation malolactique.

En s'appuyant sur le succès rencontré par les vinificateurs ayant utilisés Anchor Co-Inoculant Bacteria originale, Anchor Yeast en collaboration avec l'Institute for Wine Biotechnology de l'Université de Stellenbosch en Afrique du Sud, a mis au point une nouvelle culture mixte de bactéries : Anchor Co-Inoculant Bacteria 3.2. Cette culture starter a été formulée scientifiquement pour améliorer le profil gustatif et aromatique des vins blancs et rouges dont le pH est d'au moins 3,2.

La nouvelle culture Anchor Co-Inoculant Bacteria 3.2 est un starter mixte de bactéries lactiques destiné à la fermentation malolactique qui offre les avantages suivants :

  • Utilisée pour la CO-INOCULATION, elle permet la production de vins plus aromatiques en comparaison avec l'ensemencement séquentiel et est plus facile à utilise
  • L'intégration d'OENOCOCCUS OENI, dont l'importance dans la conduite de la fermentation malolactique jusqu'à son terme a été prouvée
  • Et l'intégration de LACTOBACILLUS PLANTARUM, pour obtenir un meilleur profil organoleptique.

Les souches spécifiques d'O. oeni et L. plantarum contenues dans Anchor Co-Inoculant Bacteria 3.2 ont été sélectionnées pour leurs interactions et performances et pour des évolutions sensorielles telles que:

  • Des arômes plus intenses
  • Un profil aromatique fruité plus intense
  • Des notes de réduction ou végétales moindres, notamment dans les vins à faible pH
  • Une astringence réduite et une intensité tannique.

Des essais ont montré que cette culture starter de bactéries améliore la qualité générale du vin comparée avec les autres cultures starter (voir Fig. 1 "Profil aromatique" et Fig. 2 "Profil gustatif"). En plus d'être un outil puissant d'amélioration de la qualité des vins rouges et blancs pour les vinificateurs, cette nouvelle culture est facile à utiliser et efficace dans la conduite à terme de la fermentation malolactique.

Les cultures mixtes Anchor Alchemy III et IV pour vins rouges répondent à la filière qui souhaitait une innovation analogue aux cultures mixtes Alchemy I et II dédiées aux vins blancs. Après le succès retentissant de ces dernières, Oenobrands est aujourd'hui fier de présenter les cultures mixtes Alchemy destinées aux vins rouges. Ces deux nouvelles cultures mixtes ont été formulées scientifiquement par Anchor Yeast, en collaboration avec l'Australian Wine Research Institute (AWRI).

Anchor Alchemy III Rouge Complexe - pour l'élaboration des vins rouges complexes, structurés et charpentés.

Anchor Alchemy IV Rouge Intense - pour l'élaboration des vins rouges ronds et suaves, avec une intensité aromatique plus prononcée.

Le point commun de ces deux cultures mixtes de levures est leur importante contribution à l'intensité aromatique des vins finis, grâce à la présence marquée d'esters totaux et d'hexanoate d'éthyle. Cette contribution est en outre exacerbée par la présence de ß-damascénone en quantité notable et par la réduction de la méthoxypyrazine, maquant les caractères fruités. Ces cultures mixtes offrent aux œnologues l'opportunité de créer des vins rouges avec une complexité accrue et des arômes plus intenses. Anchor Alchemy III Rouge Complexe et Anchor Alchemy IV Rouge Intense sont disponibles auprès de votre distributeur Oenobrands.

Une gamme complète

Depuis plus de quatre décennies, les levures sèches instantanées d'Oenobrands sont utilisées par des œnologues partout dans le monde pour élaborer tous les styles de vin. Ces levures œnologiques innovantes, conçues pour répondre aux besoins des œnologues et aux envies des consommateurs, ont été commercialisées sous différents noms, en fonction de leur utilisation: Fermivin® (pour des fermentations rapides et complètes), Fermichamp® (pour redémarrer les arrêts de fermentation), Fermirouge® (pour les vins rouges), Fermiblanc Arom® (pour les vins blancs), Fermicru® (pour optimiser le potentiel aromatique) et Collection Cépage® (levures dédiées par cépage). Le nombre de souches de levures augmentant au fil du temps, selon des applications de plus en plus ciblées, Oenobrands a décidé de les rassembler sous une seule et même gamme : FERMIVIN.

Des produits spécifiques

Le lancement de la gamme Fermivin n'est pas en un simple exercice de rebranding. Pour développer cette gamme, Oenobrands a passé en revue toute son offre de souches de levures destinées à une gamme étendue d'applications : mener la fermentation à son terme rapidement, optimiser la qualité des vins rouges, blancs, rosés et effervescents, obtenir différents types d'arômes (thiols, terpènes, fruités, floraux), produire des vins destinés à une consommation rapide ou des vins de garde, permettre le redémarrage de fermentations arrêtées, etc. Oenobrands a réévalué et testé chacune de ses souches pour préciser leur potentiel. Des essais nous ont conduit à repositionner certaines des souches existantes par exemple sur des vins rosés et effervescents. Aurélien Bastiani, responsable de la marque Fermivin, explique : "nous avons rassemblé les témoignages d'œnologues du monde entier sur nos différentes souches afin de nous assurer que nos produits leur apportent des solutions adaptées à leurs besoins". Oenobrands poursuit le développement de cette gamme avec la mise au point de nouvelles solutions de fermentation, en collaboration avec des instituts de recherche tels que l'Institut National de Recherche Agronomique (INRA), l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), l'Université du Chili et bien d'autres encore. Dès qu'une souche prometteuse est identifiée, elle est multipliée, séchée et testée dans nos usines afin de s'assurer de sa haute performance et de sa qualité.

Une facilité d'identification accrue

Afin de rendre la nouvelle gamme Fermivin la plus lisible possible par les œnologues, Oenobrands a choisit d'identifier chacune de ses levures par son numéro de sélection et des lettres faisant référence à son application. Les œnologues tendant à se référer à des souches lors du processus de production, ces nouveaux noms sont plus accessibles et faciliteront la sélection et l'utilisation des produits. Le conditionnement des souches Fermivin met désormais en avant la réputation de longue date de nos souches ainsi que notre envie de toujours aller de l'avant, illustré par le logo "PROUD HISTORY-BRIGHT FUTURE" (fiers de notre héritage, enthousiastes pour notre avenir). Aurélien Bastiani explique que "les levures Fermivin ont 40 ans d'expérience derrière elles, et les recherches que nous poursuivons nous réservent un avenir prometteur. La spirale symbolise cette idée de processus continu et infini qui consiste à amener les produits du passé dans la lumière du futur".

Les 18 souches de levures de la nouvelle gamme Fermivin seront disponibles auprès de vos distributeurs Oenobrands dès le millésime 2016.

Deux ans de travaux de recherche intensifs ont permis de révéler que cette nouvelle mannoprotéine améliore et préserve de manière très sensible la fraîcheur des vins blancs et rosés, en leur apportant une protection contre l’oxydation. Des analyses organoleptiques réalisées à divers stades de l’élevage ont démontré la stabilité des arômes et de la fraîcheur des vins testés.

L’une des problématiques auxquelles sont confrontés les œnologues est la perte progressive en arômes variétaux et esters fermentaires que connaissent les vins blancs et rosés avec le temps. Ce phénomène résulte de l’oxydation graduelle des composés aromatiques au cours du temps, qui s’accompagne en outre parfois d’une évolution de la couleur des vins.

Afin de répondre à cette problématique, Oenobrands a développé Final touch TONIC, une solution innovante à base de mannoprotéines, dont la formulation a été spécialement étudiée pour préserver la fraîcheur aromatique des vins blancs et rosés et retarder le phénomène d’oxydation. L’efficacité de Final touch TONIC provient d’une fraction de mannoprotéines issue d’une souche de levure de Saccharomyces cerevisiae, sélectionnée pour les propriétés marquées de protection contre l’instabilité colloïdale démontrées par ses mannoprotéines.

Les effets positifs liés à l’utilisation de Final touch TONIC ont été confirmés par des essais intensifs menés en France et en Allemagne pendant deux ans. Ces études ont démontré que l’utilisation du produit permettait d’élaborer des vins avec une plus grande fraîcheur aromatique et moins d’arômes oxydatifs. Leur intensité aromatique et les caractéristiques organoleptiques étaient également améliorées. Les observations menées ont en outre montré que ces effets se poursuivaient dans le temps.

Final touch TONIC est ajouté au vin immédiatement avant la mise en bouteille à des doses comprises entre 20 et 40 ml/hl, le dosage variant en fonction des résultats souhaités et des paramètres technologiques du vin. Le produit est commercialisé en conditionnement de 1 L ou 5 L et disponible depuis le mois de février 2016.

Les profils organoleptiques présentés ci-après illustrent les effets positifs obtenus en utilisant Final touch TONIC sur des vins rosés. Deux types de rosés ont été choisis : certains élaborés afin de favoriser la production de composés amyliques, et d'autres vinifiés en privilégiant la révélation de thiols variétaux. La moitié des vins de chaque type a été traitée avec 30 ml/hl de Final touch TONIC et les vins ont été dégustés 10 mois après l’ajout pour comparer les vins témoins non traités avec ceux traités avec Final touch TONIC.

 

Schéma 1 : profil organoleptique d’un vin rosé de 10 mois élaboré afin de favoriser la production de composés amyliques. Le vin traité avec Final touch TONIC était plus fruité, plus frais, plus aromatique et moins amer.

Schéma 2 : profil organoleptique d’un vin rosé de 10 mois élaboré en privilégiant la révélation des thiols variétaux. Le vin traité avec Final touch TONIC présentait plus d’intensité aromatique (agrumes), une plus grande fraîcheur, plus de minéralité et moins d’acidité.

Des tests réalisés récemment avec Inter-Rhône* (organisation des professionnels de la viticulture et du négoce de la Vallée du Rhône) mettent en avant la capacité des écorces de levures Extraferm à fixer et éliminer les phtalates. Il est désormais possible de réduire de plus de 50 % la teneur en phtalates de vins rouges, blancs et rosés par un double traitement avec deux additions successives de 20 g/hl d' Extraferm.

Ces résultats sur l'élimination des phtalates viennent s'ajouter à la longue liste des composés indésirables sur lesquels l'efficacité d'Extraferm a été démontrée. Les derniers travaux réalisés par Inter-Rhône ont également confirmé que le traitement avec Extraferm à 40 g/hl effectué en deux fois a une efficacité supérieure pour éliminer les acides gras saturés des moûts en fermentation, l'Ochratoxine A et les Anisoles (TCA, TeCA, PCA) des vins.

Figure 1 : Elimination du phtalate de dibutyle par deux additions successives des écorces de levures Extraferm

Les écorces de levure Extraferm se démarquent par une très forte capacité d'adsorption de contaminants du vin tout en respectant les qualités organoleptiques et gustatives des vins traités. Ceci s’explique par le procédé exclusif « HALO » (High Adsorption Low Odor) utilisé pour leur production. Le principal avantage de ce traitement unique utilisé par Extraferm réside dans sa haute spécificité vis à vis des contaminants indésirables, les arômes du vin n'étant pas affectés. Extraferm reste donc la meilleure solution pour éliminer des composés indésirables sans altérer les qualités organoleptiques des vins traités ni apporter d'odeurs de levure.

Un autre avantage consiste en la facilité d’utilisation d’Extraferm. Grâce à sa formulation micro granulée les écorces de levures se dispersent rapidement dans de l'eau et peuvent être ajoutées au moût ou au vin sans délai d'attente. Elles sédimentent rapidement en fin de traitement, après seulement 24h de décantation, la turbidité d'un vin traité est d'environ 8 NTU.

Une nouvelle SOLUTION ŒNOLOGIQUE DE POINTE proposée par OENOBRANDS.

Après avoir évalué les résultats de tests menés durant trois ans, un gain perceptible en termes de qualités organoleptiques, de fraîcheur et d’équilibre, ainsi qu’une amélioration de la qualité de l’effervescence semblent acquis.

Aujourd’hui, les producteurs de vins effervescents souhaitent pouvoir élaborer des vins qui font la différence lors de leur commercialisation, surtout dans un marché exigeant. En effet, parfois, durant son stockage, le vin subit un vieillissement naturel diminuant ses qualités organoleptiques dans le temps.

Conscient de ce besoin, Oenobrands lance, en collaboration avec DSM Food Specialties, expert en production de mannoprotéines, Final touch® POP, une solution unique à base de mannoprotéines liquides formulées spécifiquement pour améliorer la qualité des vins effervescents.

Final touch® POP permet un allongement optimal de la durée de mise en marché grâce à l’action colloïdale des mannoprotéines qui le composent. Le vin bénéficie d’un gain perceptible des qualités organoleptiques, de plus de fraîcheur et d’équilibre avec élégance, ainsi que d’une amélioration de la qualité de l’effervescence.

Après trois ans d’essais intensifs conduits en Italie, les résultats ont clairement montré l’impact positif de l’utilisation de Final touch® POP sur l’équilibre colloïdal et l’expression aromatique des vins effervescents.

Final touch® POP apporte intensité aromatique et souplesse dès l’ajout dans le vin, mais aussi sur le long terme puisqu’il a été constaté que les vins traités avec Final touch® POP bénéficient d’un potentiel prolongé de leur commercialisation avec un gain en fraîcheur aromatique, une préservation de la minéralité et des arômes fermentaires, ainsi qu’une atténuation des composés aromatiques de type oxydatif.

Final touch® POP s’utilise immédiatement avant la mise en bouteille après la seconde fermentation en méthode Charmat ou dans la liqueur d’expédition en méthode traditionnelle à la dose de 20 à 40 ml/hl, celle-ci variant selon le bénéfice souhaité et les paramètres technologiques. Ce produit liquide sera disponible à partir de décembre 2014 en bidon de 1 et 5 litres. 

Mercredi, 19 Novembre 2014 22:18

Oenotools 3.0

Forte de son succès dans le domaine des applications pour smartphones et tablettes, la société Oenobrands lance une version totalement remodelée d’Oenotools, enrichie de nouvelles fonctionnalités.Le succès mondial d’OenotoolsTM , l’application gratuite de calculs oenologiques, récompensée d’un prix de l’innovation et utilisée quotidiennement par plus de 10 000 oenologues dans plus de 60 pays, ne fait que s’amplifier. Oenobrands a récemment lancé la version 3.0 qui vise à rendre l’application Oenotools toujours plus complète et efficace.

L’application permet toujours aux vinificateurs de:

  • calculer la quantité de produit oenologique à ajouter à partir d’une formulation poudre, liquide ou gaz ;
  • déterminer la dose de sulfite à ajouter selon la source choisie afin d’obtenir la concentration de SO2 total, libre et/ou actif visée ;
  • convertir des unités de mesure en l’unité communément utilisée par l’oenologue, comme par exemple les litres en gallons, ou le degré brix en concentration de sucre, etc. ;
  • établir les conditions et le flux des diffuseurs d’azote en désoxygénation ou décarbonication ;
  • effectuer l’addition de CO2 liquide ou de neige carbonique pour le refroidissement de la vendange ;
  • calculer les enrichissements en sucre ou en alcool ;
  • réaliser les calculs de correction d’acidité par acidification ou désacidification.

Afin de satisfaire les demandes chaque fois plus précises des utilisateurs et d’accompagner les évolutions technologiques dans le secteur des smartphones, Oenobrands a poursuivi sa collaboration avec le cabinet de conseil d’Olivier Zébic et a développé Oenotools 3.0. Cette nouvelle version inclut désormais une navigation simplifiée entre les différentes fonctions et calculs, et ajoute aux fonctionnalités déjà disponibles :

  • les calculs des besoins en frigories à chaque étape de la vinification ;
  • la détermination des débits, durées nécessaires et températures finales obtenues lors des étapes de refroidissement ;
  • la détermination rapide du volume d’une cuve en fonction de sa forme et de ses dimensions.

L’application Oenotools élargit donc sa gamme d’outils de calculs rapides et précis, et est disponible en cinq langues : anglais, espagnol, français, italien et allemand.

Le 24 juin, à Montpellier (capitale du Languedoc-Roussillon, au coeur du plus grand vignoble de France), Oenobrands a reçu le prix de l’innovation des Vincoeurs 2014 des mains d’André Vézinhet, président du conseil général de l’Hérault.

L’événement Vincoeurs en Hérault est l’occasion de fêter chaque année la viti-viniculture héraultaise dans toute sa diversité et de valoriser des acteurs exemplaires de la filière viticole, à travers des thèmes aussi divers que l’oenotourisme, l’audace, l’innovation, l’environnement, ou encore la solidarité. La quatrième édition de Vincoeurs en Hérault s’est tenue le 24 juin sous le parrainage du prestigieux acteur français Pierre Arditi, grand amateur de vin, et a récompensé 8 lauréats parmi 39 nominés.

La société Oenobrands a remporté pour la deuxième fois le prix de la catégorie « Innovation », qui promeut la créativité tant dans le domaine marketing que commercial, pour la technologie de levurage directe In-Line Ready. Plus rapide, plus simple et plus reproductible que la levure après réhydratation, In-Line Ready préserve les caractéristiques essentielles telles que la phase de latence courte, la viabilité initiale et l’implantation rapide de la levure, ainsi que la cinétique fermentaire régulière et la qualité du vin. Cette technologie est d’ores et déjà utilisée en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne et en Nouvelle-Zélande depuis les vendanges 2013.

Les membres du jury du millésime 2014 de Vincoeurs en Hérault ont ainsi récompensé le caractère inventif et novateur de cette double technologie révolutionnaire levure/machine développée en partenariat avec la société Silverson & l’INRA Pech Rouge.

La vidéo « Vincoeurs » est à votre disposition via http://bit.ly/1yq4VdK

Rapidase® Clear Extreme est une enzyme développée en collaboration avec DSM, leader mondial sur le marché des enzymes pour l’industrie alimentaire et premier acteur sur le marché des enzymes pour l’oenologie. Lancée en 2013, après validation durant deux campagnes d’essais dans les hémisphères nord et sud, Rapidase® Clear Extreme a prouvé son efficacité dans les cas de clarifications difficiles et à températures basses extrêmes – jusqu’à 6 °C.

Rapidase® Clear Extreme : enzyme cryophile active sur un large spectre de pectines

Certaines clarifications des moûts blancs peuvent être problématiques à cause des paramètres physico-chimiques de la vendange, que ce soit des températures comprises entre 6 et 10 °C ou des cépages à faible maturité naturellement très riches en pectines complexes. Tous ces cas de figure entraînent une efficacité limitée des pectinases commerciales habituelles, et aboutissent à des clarifications insuffisantes, très lentes, voire parfois impossibles.

Cette nouvelle formulation enzymatique s’inscrit dans les quatre valeurs reconnues par les utilisateurs de la marque Rapidase® – rapidité, simplicité (efficacité ciblée), fiabilité, test et validation.

Rapidase® Clear Extreme, avec ses pectinases cryophiles et actives sur un large spectre de pectines, est ajoutée sur jus de goutte ou juste après pressurage pour une solution simple et efficace à tous ces cas de figure. Oenobrands reste à votre disposition pour fournir des résultats de tests, et propose également une évaluation des performances de ces produits selon les conditions spécifiques de chaque cave.

Rapidase® Clear Extreme, dont la dose d’utilisation varie en fonction des paramètres technologiques – entre 1 et 4 ml/100 kg – était initialement commercialisée en pots de 100 grammes pour la version microgranulée et en bidons de 5 kilogrammes pour la version liquide. À partir de la vendange 2014, cette enzyme sera également disponible en bidons de 1 litre.

Pour plus d’informations sur les enzymes Rapidase®, www.oenobrands.com ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>
JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL